Joyeux Noël!

Je rêve d'un beau Noël en famille, et je ne me soucie pas de savoir s'il sera blanc ou gris. Je me soucie de savoir si l'esprit de Noël fonctionne et de l'éventuel désordre humain et psychologique dans lequel il finira peut être. 

 

Noël dernier,  nos adolescents ont décidé de nous surprendre en mettant en place un casino dans le salon. Habillés en croupiers, ils ont  invités les adultes (moi, mon mari, l'ex de mon mari et de son meilleur ami) à être les clients. Aussi somptueux, extravagant et original que cela puisse paraître, la jouissance a été courte, le processus étant affecté par le fait que, dans la préparation du casino sur mesure, les adolescents ne vérifiaient pas les règles du jeu proposé et en quelques minutes, ils commencaient à se disputer sur la voie à suivre. Tant que finalement, à un moment donné, la seule façon d'avancer était de mettre fin à la partie.

 

Le Noël précédent, l'un des adolescents avait fait un tapage pour avoir reçu une "mauvaise" version d'un caméscope GoPro pour cadeau. Cela a laissé un goût amer, et presque effacé tous les autres moments magiques des célébrations de cette année, y compris la mémoire de notre Theodore à la veille de ses un an et demi qui livraient des cadeaux à leurs destinataires légitimes, en trottinant, tombant, se levant et encore... Il y a deux Noël encore, Hugo attrapa un virus et mon mari a passé la plupart de la fête dans sa chambre en essayant de faire baisser la fièvre...

 

Vous ne serez pas surpris si je vous dis que je suis un peu fatiguée de Noël. Et je ne pense pas être la seule. Un de mes amis est paniqué à la perspective d'accueillir  sa belle-famille pour une semaine. Et en ce qui concerne les familles recomposées, pas évident de diviser Noël entre papa et maman, leurs parents et beaux-parents.

 

Pour moi, les deux secrets de Noël sont «donner» et «gratitude». Une fois dépassé les piliers de la religion et de la spiritualité, ces actes comptent également parmi les meilleures données probantes-meilleures interventions connues de la science moderne.

 

Combien de fois allez-vous sortir de votre chemin pour aider quelqu'un d'autre, un ami, un collègue ou un étranger peut-être? Prenez quelques minutes pour réfléchir à ce sujet. Peut-être que vous avez exécuté une course pour votre voisin âgé, aidé une maman occupée porter son caddie quelques marches ou fait des dons de sang. Faire fréquemment de bonnes actions amplifie non seulement votre humeur temporairement, et conduit aussi à un accroissement de bonheur sur une longue durée et parvient à faire que d'autres gens se sentent bien aussi. Il s'agit donc d'activité gagnant-gagnant qui en plus ne vous coutent rien.

 

Les chercheurs suggèrent un certain nombre de raisons pour lesquelles faire des actes aimables pour les autres nous rend plus heureux. Ils nous font sentir plus confiants, en contrôle et optimistes quant à notre capacité à faire une différence. Ils peuvent nous rendre plus positifs avec un impact sur d'autres personnes et nous permettre de mieux communiquer avec eux (un besoin humain de base), ce qui contribue à notre bonheur. Les études scientifiques montrent aussi que des actes de bonté ont plus d'impact sur le bien-être si nous faisons une variété de choses différentes, plutôt que de répéter la même activité.

 

«Attendez une minute», vous pourriez penser, "cela sonne bien, mais quand vient à Noël, il est assez difficile de penser à de tels actes et de donner sans mettre une étiquette de prix élevé sur eux." Eh bien, permettez-moi d'être en désaccord. Qu'en est-il des gâteaux et des tartes faites maison comme cadeaux de Noël pour vos voisins? Ou jouer au jeu de plateau favori de vos enfants (même si cela vous ennuye un peu)? Et en ce qui concerne les enfants et les adolescents, je tiens toujours à ce qu'ils n'achètent pas de cadeaux pour nous. Mon cadeau préféré de Jason fût, une année, un bon nous donnant droit à vingt heures d'aide de toute nature.

 

En tant qu'enfant, vous vous souvenez probablement avoir écrit des lettres de remerciement aux parents et amis qui vous ont donné un cadeau de Noël ou d'anniversaire. En tant qu' adulte, cela n'est probablement pas quelque chose que vous faites souvent, voire pas du tout. Ce n'est pas que vous n'êtes pas reconnaissants pour les choses que vous avez dans la vie, mais que vous ne vous arrêtez pas souvent pour y penser.

 

En fait, exprimer votre gratitude pour quelque chose, ou quelqu'un, que ce soit par écrit ou verbalement, est l'une des façons les plus simples mais plus efficaces d'accroître votre bonheur. Cela semble trop beau pour être vrai, mais il existe des preuves empiriques écrasantes que les personnes ayant une disposition reconnaissante sont plus enthousiastes, joyeuses, attentionnées, déterminés, intéressées, serviables, optimistes et énergiques que ceux qui ne sont pas. Non seulement cela, mais les gens reconnaissants ont été démontrés moins déprimés, anxieux, solitaires, envieux et matérialistes. Dans un échantillon de plus de 5000 adultes, la reconnaissance était l'une des cinq premières forces de caractère cohérentes et robustes associées à la satisfaction de vie. Donc, si vous voulez une méthode éprouvée pour augmenter votre bonheur, qu'attendez-vous?

 

Il existe de nombreuses façons d'exprimer votre gratitude. Une des plus célèbres interventions de psychologie positive, est la visite de gratitude"Pensez à une personne envers qui vous vous sentez reconnaissant de quelque chose qu'ils ont fait pour vous dans le passé. Écrivez lui une lettre, décrivant ce qu'ils ont fait et quel effet cela a eu sur vous et votre vie. Une fois que vous avez terminé, donner à cette personne un rendez-vous pour les voir, de préférence dans leur maison. Lorsque vous rencontrez le bénéficiaire, lisez-lui  votre lettre à haute voix pour le bénéficiaire ". Les chercheurs expliquent les effets de la reconnaissance par le fait qu'elle favorise le fait de savourer les expériences et que cela évite de prendre pour acquis les aspects positifs de leur existence, contrecarrant ainsi l'adaptation hédonique.

 

Cette année, je pourrais simplement remplacer les cartes de Noël traditionnelles par la danse et le chant des e-mails de Noël. Mais je vais plutôt mettre un tas de cartes vides autour de  l'arbre de Noël pour  que ma famille écrive  entre eux des messages d'appréciation et de merci à l'autre. Mon voeux  est de les accrocher sur l'arbre et de les lire à haute voix le moment venu. Espérons juste que tout fonctionne comme prévu ...

 

Et si cela ne fonctionne pas? Eh bien, je devrais prendre refuge dans «trois bonnes choses», une technique de psychologie positive emblématique qui nous incite à se concentrer et être reconnaissants pour les choses qui vont bien. Étant donné que ses effets positifs durent aussi longtemps que six mois, il pourrait me mener jusqu'à l'été.

 

Pour en savoir plus sur comment les interventions issues de la science du bonheur stimulent nos émotions, lire le livre d'Ilona Introduction à la psychologie positive. 

 

Blog écrit par Ilona BONIWELL (anglais), traduction par Saphia LARABI

Ecrit par Positran le 24/12/2015
Dernière modification le 24/12/2015
Catégorie : Articles hebdomadaires
Autres articles sur :

Commentaires