Accueil > Publications > Articles hebdomadaires > On ne voit pas le monde tel qu’il est !

On ne voit pas le monde tel qu’il est !

 

Connaissez-vous la cécité attentionnelle ? Jamais entendu parler ?

Ce phénomène explique comment notre cerveau ne voit qu’une partie de notre réalité même s’il croit en voir la totalité. 

 

"La cécité attentionnelle définit cette tendance parfois spectaculaire que nous avons à ignorer ce qui se trouve sous nos yeux lorsque notre attention est concentrée sur autre chose. De la même manière, notre cerveau est très peu compétent lorsqu’il s’agit de repérer des changements dans une scène après une coupure, comme lorsqu’on détourne le regard quelques instants."

 

 

 

 

 

Commençons par un petit exercice : que pouvez-vous me dire des pièces d’échec ? Vous pensez que ce sont les même ou quelles sont différentes ? Et leur couleur ? En fait, ce sont exactement les même mais nos yeux les voient différemment car il adapte le contraste de l’image pour que l’on voit mieux les détails, cela est naturel !  Mais cela nous dupe !

 

 

 

 

Connaissez-vous la vidéo du Gorille ? Avant tout, prenez 3 minutes pour la regarder ici !  Incroyable non ? C’est l'expérience la plus connue pour illustrer le concept de cécité attentionelle développé par Simons et Chabris (1999) et cette façon qu’a naturellement notre cerveau pour omettre une partie de la réalité. Si je vous demandais de vous concentrer sur le Gorille, vous n’arriveriez pas à voir le nombre de passe des personnes habillées en noir, n’est-ce pas ?

 

 

On est d’accord dans cette vidéo non plus vous n’avez pas trouvé tous les changements ?

 

 

Simons donne encore plus d’exemple de ce phénomène dans un bref TEDx, que je vous conseille vivement.

 

 

Il a été prouvé par des études que plus de 50 personnes ne voient pas lorsque l’on change leur interlocuteur dans la rue (la preuve en image!). Vous imaginez ? Un homme de peau blanche de 50 ans vous demande sa route. On l’échange avec une femme avec la peau de couleur noire et plus de la moitié d’entre vous ne repérerez pas ce changement pourtant énorme !

 

 

Simons revient sur le fait que l’on ne voit qu’une partie de la réalité. Et cela fonctionne en effet pour le visuel. Mais ces illusions marchent pour tout notre système de représentations. Nous pensons nous souvenir de tout, nous pensons avoir tout vu d’une situation, nous personés que nous avons réponse à toi. Mais cela n’est en rien vrai. Nous ne voyons qu’une partie des éléments, nous ne nous rappelons que d’une partie de ce qui se joue à travers un filtre attentionnel unique, nous ne connaissons qu’une faible partie de la réalité en fait.

 

 

Alors quoi retenir de ce message ?

 

 

Que pour être juste, en tant que leader, manager, parent, nous devons tester ce que nous croyants être la réalité à ce qu’en a perçu l’autre ou les autres en face de nous. Pour accompagner un changement, l’on se doit de prendre l’autre avec son propre système de croyance car nous devons l’emmener avec nous. Il est compris dans le projet avec sa réalité : ses craintes, ses attentes, ses représentations. La alors, quand nous remettrons cette égalité à l’ordre du jour, nous pourrons avoir l’image la plus complète de la réalité et alors traverser des changements unis et de façon satisfaisante. 

 

 

Par Justine Chabanne

 

 

Aller plus loin sur la cécité attentionnelle : 

  • Most, S. B., Simons, D. J., Scholl, B. J., Jimenez, R., Clifford, E., & Chabris, C. F. (2001). How not to be seen: The contribution of similarity and selective ignoring to sustained inattentional blindness. Psychological Science12(1), 9-17.

  • Most, S. B., Simons, D. J., Scholl, B. J., & Chabris, C. F. (2000). Sustained inattentional blindness. Psyche6, 14.

  • Simons, D. J., & Chabris, C. F. (1999). Gorillas in our midst: Sustained inattentional blindness for dynamic events. Perception28(9), 1059-1074.

  • Simons, D. J., & Jensen, M. S. (2009). The effects of individual differences and task difficulty on inattentional blindness. Psychonomic Bulletin & Review16(2), 398-403.

  • Simons, D. J., & Rensink, R. A. (2005). Change blindness: Past, present, and future. Trends in cognitive sciences9(1), 16-20.

Ecrit par le 13/11/2017
Dernière modification le 13/11/2017
Catégorie : Articles hebdomadaires
Autres articles sur :

Commentaires