Efficacité du programme SPARK Résilience© : des résultats impressionnants

Positran a étudié comment nous pouvons développer la résilience d’une population en lançant un programme SPARK© Résilience avec 200 adultes volontaires lors de la période de confinement dû au Covid-19. Les personnes ayant participé au programme de 8 séances ont vu leur résilience, leurs émotions positives, leur sens et leur engagement professionnel augmenter, tandis que ces ressources ont diminué chez les autres volontaires de la recherche qui n’ont pas suivi les interventions.

resilience-spark-etudeF
resilience-spark-etudeF

L'impact du Covid-19 sur la santé mentale

Les témoignages montrent que notre santé mentale a été affecté pendant le confinement. Alors que la plupart d’entre nous percevaient le confinement de manière très positive durant la toute première étape, au fur et à mesure que la période s’est allongée, les résultats préliminaires de l’étude Covadapt de Christian Clot et de ses collègues ont montré que 30 % des personnes ont commencé à avoir des troubles du sommeil, 40 % ont éprouvé de la détresse et beaucoup de personnes ont développé une anxiété envers l’avenir.

 

Cela est peu surprenant – certains d’entre nous ont perdu un être cher pendant la pandémie, d’autres ont été séparés de leur famille, beaucoup ont peur pour leur santé sinon leur vie en raison de leur âge et de problèmes médicaux sous-jacents. Certains ont dû combiner le télétravail et la garde de leurs enfants à plein temps. Certains domaines d’activités impliquaient d’être “en service” en permanence, sans pouvoir couper entre deux gardes à cause de l’éloignement entre le lieu de travail et le domicile, tandis que d’autres restaient “en stand-by” en se demandant si leurs emplois allaient perdurer après le confinement. Nombreux sont ceux qui sortent de la période de confinement en réalisant qu’ils n’ont effectivement plus d’emploi ou que leur entreprise s’est effondrée.

Intervention SPARK Résilience©

Alors que de nombreux chercheurs se sont concentrés sur la cartographie de l’expérience psychologique associée au confinement dû au Covid-19, Positran a étudié comment nous pouvons développer la résilience de la population et d’autres ressources psychologiques pendant cette période extraordinaire. La résilience peut être considérée comme la capacité à faire face aux pressions de la vie ainsi qu’aux situations négatives. Si certains aspects de la résilience sont innés, la science démontre que la résilience peut aussi s’apprendre. La question est de savoir “comment” ?

Développé à l’origine en 2009 en Angleterre et depuis largement utilisé au Royaume-Uni, en France, aux Pays-Bas, au Japon et à Singapour, le programme SPARK Résilience© a déjà démontré son impact positif sur la résilience, l’estime de soi et la dépression lors de précédents essais de recherche (Boniwell & Ryan, 2009 ; Pluess & Boniwell, 2015 ; Pluess, Boniwell, Hefferon, & Tunariu, 2017). Récemment mis à jour, le programme SPARK Résilience© contient toutes les dernières stratégies de renforcement de la résilience fondées sur des données probantes pour la gestion cognitive, affective, comportementale et significative. Positran a adapté le programme au contexte du confinement dû au Covid-19, et a offert à 200 adultes volontaires de participer gracieusement. 

Le programme a été proposé en ligne par vidéoconférence à raison de huit sessions d’une heure et demie et comprenait une combinaison d’enseignement, d’interactions en groupe entier et de discussions en petits groupes virtuels. Plus de vingt outils et techniques pratiques, des exercices réguliers de pleine conscience guidés et des devoirs non obligatoires ont été prodigués. L’enseignement a été dispensé par le Professeur Ilona Boniwell et Justine Chabanne, psychologue du travail agréée.

Impact du programme spark résilience©

Un consortium de chercheurs, le professeur Ilona Boniwell (docteur en psychologie, travaillant comme consultant et comme universitaire à l’université Anglia Ruskin, Cambridge et comme professeur associé à l’Ecole CentraleSupelec et HEC), le Dr Evgeny Osin (psychologue et psychométricien, Laboratoire International de Psychologie Positive de Personnalité et Motivation (LIPPPM), Université Nationale de Recherches École des Hautes Études en Sciences Économiques, Russie) et Larissa Kalisch (psychologue et chercheuse, Positran) ont mesuré l’impact du programme sur les participants au programme par rapport au groupe de contrôle en liste d’attente (personnes n’ayant pas participé à l’intervention).

 

Les deux groupes ont rempli une série de questionnaires sur le stress perçu, les émotions négatives, les émotions positives, la résilience, la recherche de sens et l’engagement professionnel avant et après le programme de résilience SPARK. Les résultats préliminaires montrent des effets significatifs et assez forts sur toutes les variables (voir les graphiques ci-dessous).

 

Cela signifie que les personnes qui ont participé au programme ont vu leur résilience, leurs émotions positives, leur recherche de sens et leur engagement professionnel augmenter, tandis que ces ressources ont diminué chez les autres volontaires de la recherche qui n’ont pas suivi les interventions. 

 

D’autre part, la perception du stress des participants a diminué à la suite du programme SPARK Résilience©, alors qu’elle est restée stable pour le groupe de contrôle. Enfin, bien que les émotions négatives aient diminué dans les deux groupes (probablement en raison de l’accoutumance à la situation), elles ont diminué bien davantage chez ceux qui ont participé au programme.

Et alors ? Implications de cette recherche

Alors que beaucoup d’entre nous commencent à renouer avec la vie, nous réalisons que la “nouvelle normalité” n’est plus tout à fait la même que la vie que nous connaissions auparavant. Les conséquences sur la santé psychologique vont probablement persister pendant les mois à venir et les conséquences économiques pourraient durer encore plus longtemps. Oui, la reconstruction du fonctionnement de la société et de l’économie nécessite des ressources psychologiques et de la résilience de la part de chacun d’entre nous. Nous aurons besoin d’accompagner ceux qui appréhendent le déconfinement. Les lieux de travail devront aider ceux qui en ont besoin, tout en attendant d’eux, plus d’énergie, de résilience et d’engagement. 

 

Grâce à cette recherche, nous savons maintenant que la résilience, la résistance au stress, la positivité, la recherche de sens et l’engagement peuvent être développés d’une façon facile à mettre en œuvre, peu coûteuse et efficace. Et ce sont là les bonnes nouvelles.

Références scientifiques

Boniwell, I. & Ryan, L. (2009). SPARK Resilience: A teacher’s guide. London, UK: University of East London.

Feder, A., Nestler, E. J., Westphal, M. & Charney, D. S. (2010). Psychobiological mechanisms of resilience to stress. In J.W. Reich, A. J. Zautra and J.S. Hall (Eds.). Handbook of Adult Resilience. New York & London: The Guildford Press (pp. 35 – 54).

Pluess, M., & Boniwell, I. (2015). Sensory-processing sensitivity predicts treatment response to a school-based depression prevention program: Evidence of vantage sensitivity. Personality and Individual Differences82, 40-45.

Pluess, M., Boniwell, I., Hefferon, K., & Tunariu, A.D. (2017). Preliminary Evaluation of a School-Based Resilience-Promoting Intervention in a High-Risk Population: Application of an Exploratory Two-Cohort Treatment/Control Design. PLoS ONE 12(5):e0177191

Articles récents

Blog

La parentalité basée sur la psychologie positive – cela vous parle ?

Blog

Webinaire : garder le cap avec confiance grâce à nos outils

Blog

L’importance de l’activité physique chez l’enfant
icone A Propos

Ce site Web utilise des cookies pour s'assurer que vous obtenez la meilleure expérience possible.