Actualité et psychologie positive

actualite-coronavirus
actualite-coronavirus

Il est naturel que notre attention soit actuellement facilement portée sur ce qui menace notre santé, voire même notre illusion de sécurité et de toute-puissance. Cette croyance bien utile à notre quotidien se trouve bien secouée par les temps qui courent. Le coronavirus semble porter menace à la vie de toute une planète. La panique se faufile doucement dans tous les milieux : personnel, familial, professionnel, social, économique et politique. Dans ces moments où le monde penche vers la dispersion, dû à l’impact sur les transports en commun et la fermeture temporaire de certains établissements, alors que les membres d’une même famille craignent le rapprochement, que les cartes simulant les zones atteintes circulent sur les réseaux sociaux et n’empêchent de contrôler la mobilité des citoyens, que peut nous apporter la psychologie positive pour adoucir le quotidien ?

Apporter un regard sur la perspective de la psychologie positive devant une actualité de poids ne prétend aucunement éliminer les faits alarmants. Les émotions d’inquiétude et d’angoisse sont réelles face à une nouvelle situation que nous ne nous ne maîtrisons pas encore. Ce moment dissimule également une opportunité pour prendre le temps de s’arrêter et de réfléchir sur notre condition humaine, de façon plus générale. Renouveler son propre regard sur les priorités du quotidien, et sur le fonctionnement de notre morale. Nous nous intéressons dans cet article aux éléments que nous observons, dans le quotidien des uns et des autres, et qui pourraient être explorés davantage pour générer des émotions positives – parce que ces émotions nous équipent contre le stress. Il s’agit d’un cheminement intégrant les deux polarités d’émotions.

Ainsi, de l’isolement aux congés ou arrêts de travail potentiels réside aussi une opportunité de retrouvailles conviviales et de partages. L’attitude de peur et de crainte peut également se transformer en attitude de souci et de soin pour les autres. La solidarité mutuelle, se préoccuper de ses proches et de ses collègues sur les précautions prises, est aussi une occasion de leur rappeler qu’ils comptent pour nous.

La question du choix reste centrale dans ces situations à risque. Vais-je choisir de me laisser prendre par la crainte d’un potentiel virus, ou de limiter l’écoute des nouvelles 24/24h, et de garder une vie équilibrée en poursuivant mes activités habituelles ? La routine est possiblement affectée. Quelles sont les ajustements à faire ? Comment les optimiser au service de notre bien-être ? Limiter l’impact d’un mal peut-il aider au développement de nouvelles ressources ? Comment renoncer à un mouvement de panique ?

Dans ces moment-là, les conseils de nos psychologues vont dans le sens de :

  • Prendre les précautions nécessaires recommandées par les professionnels de la santé.
  • Rester concentré sur le moment présent, et savourer l’attention portée sur les détails sensoriels (goût, odorat, sons) ;
  • Etre attentif à la créativité et l’humour généré sur l’actualité ;
  • Maintenir une activité physique de façon régulière ;
  • Prendre note, ou prendre le temps de revisiter trois éléments de la journée qui nous ont fait du bien ;
  • Limiter le temps consacré aux nouvelles sans arrêter ses projets personnels ;
  • Contribuer à des actions solidaires, porteuses de sens pour les autres ou pour soi.

Un article de Line Abou Zaki

Articles récents

Blog

7 actions pour renforcer sa résilience au quotidien

Blog

Autrefois, une quarantaine formatrice par Philip Zimbardo

Blog

Comment utiliser l’outil digital des forces?
icone A Propos

Ce site Web utilise des cookies pour s'assurer que vous obtenez la meilleure expérience possible.