Une nouvelle façon d’expérimenter la résilience avec les ados !

Par Larissa Kalisch, chercheuse en psychologie et formatrice ados

ADOS-SPARK
ADOS-SPARK

Comme la plupart d’entre vous, je suis soulagée et contente qu’il y ait une vie après le confinement et que nous pouvons doucement retrouver un peu plus de liberté. Néanmoins, le confinement m’a permis de créer et de lancer un format du programme SPARK Résilience, développé initialement par le Professeur Ilona Boniwell, adapté à une salle de classe virtuelle ; une initiative qui n’aurait jamais pu trouver sa place dans mon esprit dans un quotidien habituel. Cette aventure que j’ai pu partager avec des ados de tous les coins de France fut enrichissante, motivante et plaisante ! En vous faisant part de mes pensées, je me rends compte que je vous témoigne une forme de résilience ; je vois le côté positif d’une situation stressante comme le confinement qui nous est imposée. Heureusement, il faudrait mieux que « j’incarne » ce que j’essaye de transmettre aux ados afin de leur proposer une aventure placée sous le signe de la résilience J (« mieux que d’être le cordonnier le plus mal chaussé »).

Un défi à relever

Le 24 mars 2020, 5 minutes avant ma première séance sur ZOOM, un outil qui m’était aussi étranger que des ateliers en ligne, je vous avoue que j’avais le sentiment de me retrouver dans la même situation que le jour de ma première participation aux championnats suisses de patinage (quand j’avais 12 ans) : nerveuse, enthousiaste, douteuse, confiante, tout ça en même temps. Un sentiment bizarre ! Ces émotions fortes se sont vite estompées quand j’étais face à un groupe de jeunes motivés et plein de bienveillance ! Ils peuvent tous être fiers d’eux car ils ont déjà fait preuve de résilience dès la minute où ils ont décidé de participer à cette aventure. Et croyez-moi, pour eux comme pour moi, cela n’était pas évident de se retrouver dans une salle virtuelle avec des inconnus. Mais malgré le fait que chacun était derrière son ordinateur et voyait une douzaine de petits carrés avec ou sans tête, nous avons réussi à co-construire une ambiance chaleureuse et dynamique. La peur du jugement des autres n’était pas vraiment présente ce qui a permis de partager diverses expériences émouvantes et très personnelles lors des activités de groupes.

Un chemin qui continue

« J 'ai adoré c'était vraiment super, j’ai adoré pouvoir partager des choses en petit groupe et aussi l’ambiance, tout le monde était gentil. »

M. (12 ans)

Les retours des ados, qui ont été emplis de reconnaissance, ont renforcé mon idée de continuer à transmettre les concepts-clés de l’éducation positive dès le plus jeune âge en virtuel. Les jeunes d’aujourd’hui sont non seulement habitués à utiliser la technologie pour apprendre mais ce format permet aussi de rencontrer des personnes de l’autre bout de la France et de créer des liens sans devoir se déplacer.

Après avoir consacré le temps du confinement à la résilience, au 1er levier de l’éducation positive, j’ai décidé de proposer des ateliers pour enfants et ados qui visent à cultiver le bien-être, 2ème levier de l’éducation positive.

Découvrez les prochains 3 ateliers ici :

Articles récents

Blog

Protégé : Langage commun autour de la posture d’accompagnement

Blog

Rendez-vous au Congrès de l’Innovation en éducation !

Blog

Check-up positif pour une rentrée confiante !
icone A Propos

Ce site Web utilise des cookies pour s'assurer que vous obtenez la meilleure expérience possible.